mardi 27 août 2013

EXPO - La Creuse une vallée atelier

Vers 1832, des pionniers de la peinture du paysage,
 installent leurs chevalets sur les rives de la Creuse.
Sous l’influence de George Sand,
des peintres plus académiques suivrons.
Vers 1889, Claude Monet, séjourne en Creuse pour 
entreprendre ses premières séries, 
dont une est sur les confluents de la Creuse (10 toiles).
Comme les autres il aime le coté pittoresque
 de cette région encore peut développée.


L'exposition montre une évolution dans la peinture de paysage,
entre le romantisme et un  réalisme académique.

 Théodore Rousseau, "la mare", huile sur toile, 1842, musée des beaux arts de Reims.


 Maurice Sand (fils de George Sand), "Le bout de chaumière de Gargilesse",
 dessin à l'encre, Bibliothèque historique de la ville de Paris.


 Victor Le Gentile, "vue des environs de Guéret", 
huile sur toile, entre 1855-75, Musée d'art et d'archéologie de Guéret.


 Détail

 Emile Dardoize, "vallée de la Creuse", huile sur panneau de bois, collection particulière.


 Louis Humbert, "vallée de la Creuse", 1864,  huile sur toile, Musée d'art et d'archéologie de Guéret.






Le Salon de Paris, est le lieu incontournable pour exposer et
espérer être reconnu.
La sélection est impitoyable et mené par les maîtres de l'académie des Beaux Arts.
Pourtant même après avoir été sélectionné,
 il est difficile de se distinguer face au nombre croissant d'artiste.
Les tableaux sont accroché jusqu’à 6m de haut, faute de place suffisante.
Certains peintre jouent sur les dimensions du tableau, pour s'imposer.

Peu de "modernité" pénètre dans le Salon de Paris.
Après avoir été sélectionné, Monet se voit régulièrement refuser le droit d'exposer.
Il va exposer au "salon des refusés" sa toile, "impression, soleil levant",
 qui donnera par la suite le mouvement des impressionnistes.


Les œuvres si dessous, du"réalisme académiques" figurèrent au Salon de Paris.

 Gaston Anglade, "Les bruyères", 1911,  huile sur toile, Musée d'art et d'archéologie de Guéret.





Vue de l'expo, à droite, la toile de Gaston Anglade,
 à gauche celle de William Didier-Pouget.




 Ernest Hareux, " bords de la petite Creuse", 1880,
huile sur toile, Musée d'art et d'archéologie de Guéret.


 Photographie de Pierre Ballue en plein air, 1890, par Henry Rebillat.


William Didier-Pouget, "Environs de Gargilesse", 1900,
 huile sur toile. Achat par la ville de Paris au Salon de Paris.


 Détail.


 Autre vue de l'expo.



Gabriel Mathieu, "La Creuse à Gargilesse",
 1904, huile sur toile, collection particulière.


 Détail.
 Détail sur la "touche".